Scroll Up

Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité de Digital Surf sur l'imagerie, l'analyse de surfaces et la métrologie.

J'accepte de recevoir la newsletter et je suis informé que je peux me désinscrire à tout moment.
Saisissez le texte affiché :

Newsletter

Inclut la plupart des fonctions du logiciel SPIP™ créé par Image Metrology.

⇒ Détecter tout type de micro- ou nano-structure – choisir parmi une gamme de méthodes de détection de structures selon différents principes de segmentation :

  • segmentation par seuillage (détection de particules selon les seuils définis par l’utilisateur)
  • segmentation par ligne de partage des eaux (selon la méthode définie dans la norme ISO 25178-2)
  • détection de fronts (application d’un filtre de détection de fronts)
  • détection de cercle (détection de particules rondes ou sphériques).

⇒ Gestion des fichiers multicanaux – dans le cas d’un fichier contenant plusieurs couches de données, choisir quelle couche de données doit être utilisée pour la détection de structures.

⇒ Classification des particules – Les particules détectées peuvent être groupées en différentes classes en fonction de leurs caractéristiques : forme géométrique, hauteur, taille, etc.

⇒ Calottes sphériques – calculer et afficher les calottes sphériques contenues dans les particules sphériques.

⇒ Options d’affichage – accéder à une vaste gamme de représentations graphiques et personnaliser l’affichage des résultats :

  • superposition (voir les particules en pseudo-couleur)
  • motifs (voir sur un fond monochrome)
  • coloré (utiliser une couleur et gérer la transparence)

Vous pouvez également choisir de superposer une vue pseudo-couleurs des particules sur une topographie de la surface en 3D.

⇒ Générer des cartes et des résultats statistiques pour toutes les particules, des sous-ensembles de particules ou des particules individuelles.

⇒ Calculer les paramètres ISO 25178 de motifs (Spd, SPC, S5p, S5v, S10z, Sha, Sda, Shv, Sdv) et appliquer les paramètres Spd (densité des pics) et SPC (courbure moyenne arithmétique aux sommets) dans des études tribologiques, par exemple pour la plasticité et l’élasticité.

⇒ Analyser la directionnalité de la texture – afficher une boussole montrant la/les directionnalité(s) de la texture – calculer l’isotropie de surface.

⇒ Analyser les plis (dermatologie) – détecter et visualiser les plis au-dessus ou au-dessous d’une hauteur de seuil – calculer les paramètres des plis : profondeur max., profondeur moyenne et densité moyenne.